Le point chez les féminines

L’ASJ Soyaux B (Régional 1), Saint Brice et Chasseneuil (Championnat District à 8) sont en tête de leur championnat respectif. Le point sur toutes nos équipes féminines.

Régional 1
Deux de nos clubs représentent le District de la Charente dans ce championnat, le niveau le plus haut en Ligue de Football Nouvelle-Aquitaine (LFNA). Il s’agit de l’ASJ Soyaux B, un des clubs de l’élite du football Français et des Coqs Rouges Manslois, un tout « petit » par rapport à ses adversaires, mais ô combien actif !. 

Sans surprise, après la 5ème journée, dans la poule nord qui nous concerne, trois équipes se détachent : Limoges Landouge, ASJ Soyaux  et Poitiers 3 Cités.  Les Sojaldiciennes partagent le fauteuil de leader avec Limoges Landouge, en comptabilisant 5 victoires en 5 matchs. Que demander de mieux ? 

Une situation qui fait de nos Charentaises des favoris pour le titre, et ce,  bien que nous n’en soyons qu’en début de compétition. Un pas important sera accompli si la confrontation avec les deux rivaux directs se solde évidemment par un succès.

Mansle, de son côté, brille évidemment moins. Logique, son potentiel demeure bien en retrait, tout comme l’expérience à haut niveau. Cette équipe arrive juste parmi l’élite. Le début de championnat s’avère difficile de toute évidence, mais des progrès sont constatés. Il faut qu’ils se traduisent par une réelle efficacité en attaque pour essayer de glaner quelques points. Les petites Mansloises n’ont pas encore engrangé de points, comme Nouailles d’ailleurs. Une consolation quand on remarque aussi que Poitiers FC n’a que 4 points. Et pourtant, les clubs ne sont pas au même niveau. Bonne chance à nos deux formations, l’ASJ pour le titre, Mansle pour décrocher quelques points !

Régional 2
Notre département est défendu par le CO La Couronne et l’UA Cognac Football. Les filles du COC réalisent un excellent début de saison puisque aujourd’hui, elles figurent à la seconde place du groupe avec un total de 12 points correspondant à quatre succès et une défaite. Plutôt très bien, vu la concurrence et la notoriété des adversaires. Seul Bussac Forêt peut se targuer de faire mieux. Il dépasse nos Charentaises d’une longueur, ayant réussi un nul quand les nôtres perdaient. Meilleure attaque avec 20 réalisations comme le leader, La Couronne a une belle carte à jouer. Attention cependant, Chatellerault et Niort St Florent apparaissent en embuscade à deux points.

Cognac s’avère plus discret dans la mesure où il ne totalise que 4 points (1 victoire, 1 nul et 3 défaites). Avec un zeste de plus en réalisme, les Cognaçaises pourraient figurer dans le milieu de tableau avec Cenon, Allassac et Limoges FC.

Championnat District à 11 (poule A) : une seule équipe Charentaise : St Michel. Deux matches joués par les 6 équipes. Le CSSM les a hélas perdu (contre Aigrefeuille puis Rochefort). Dans ces conditions, pas étonnant de le retrouver en bas de classement. Le FCPO de Charente Maritime affiche les mêmes résultats. Comme St Michel ne nourrissait pas d’ambitions particulières, il ne faut se traumatiser. Il importe avant tout de se faire plaisir et de  s’appliquer au mieux.

Championnat District à 8
Poule A : belle tenue des demoiselles de Saint Brice. Elles effectuent un remarquable parcours pour l’instant puisque venant d’aligner 4 victoires. L’ALSB occupe la tête avec 3 longueurs d’avance sur son rival direct. Javrezac Jarnouzeau, un voisin presque, éprouve de sérieuses difficultés mais fait le maximum. Il y aura des jours meilleurs. Pas de victoire encore. Quand l’attaque aura trouvé un peu plus de punch et que la défense sera plus hermétique, tout ira mieux. Allez, du courage les filles !   

Poule B : Chasseneuil brille de tous feux : 5 matchs et 5 victoires. En récompense, une première place avec le maximum de points. La JS Grande Champagne tourne également fort bien. En seconde position, elle compte quatre victoires et une défaite en se montrant très efficace en attaque : 33 buts marqués. Baignes avec 6 points comme La Couronne B réalisent de bonnes choses. Elles sont en retrait évidemment de l’USC, l’USB et la JS GCh mais c’est bien. Rouillac ferme la marche du groupe pour manquer de percutant et se montrer trop perméable. Il ne faut pas désespérer et continuer à travailler. C’est bien d’avoir une marge de progression et de l’exploiter !

Michel BOURIN                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

Articles les plus lus dans cette catégorie