Brie, au bout du suspense

Publié le 19/05/2019

Coupe de la Charente CREDIT AGRICOLE – « Trophée Maurice BRACHET »
Envoyé spécial Jean-Louis Puaud

Dès 17 h 30 les supporters grimés aux couleurs des deux clubs ont pris place dans les tribunes du stade Lebon.

 

 

 

 

 

18h 30, les équipes pénètrent sur le terrain sous les applaudissements nourris du public, parmi lequel deux spectateurs émus, Loïc et Laurent Brachet, les deux fils de Maurice Brachet, dont le nom est associé au trophée de cette coupe.

L’AS Brie devant son kop

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le FC Charente Limousine et ses supporters

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’arbitre B. Shellekens, assisté de Th. Autin, T. Bouazza et de G. Marcombe va pouvoir donner le coup d’envoi de la rencontre

 

 

 

 

 

 

Match alerte et rythmé
D’entrée de jeu, le match est rythmé et à la 5′ sur un mauvais renvoi de la défense de Charente Limousine, Petit ouvre le score pour Brie qui domine ce début de rencontre (1-0). Chanteraud frappe et provoque une belle parade du gardien. Charente Limousine se reprend et bénéficie d’un coup-franc sans succès. Puis Couprie isolé sur la gauche de la surface de réparation tente un tir lobé, et bat le gardien adverse (2-0, 15′). Charente Limousine reprend la maitrise du jeu, bénéficié d’un corner, et Ferreira après trois tentatives réussit à mettre le ballon au fond des filets de Brie (2-1). Le jeu se déplace d’un camp à l’autre, le rythme est élevé. Le public est enthousiaste. Des occasions des deux côtés font trembler les supporters. Charente Limousine égalise à la 44′, sur un centre repris de la tête par Baudouin qui devance la sortie de Delavallade qui a peut-être mal apprécié la trajectoire du ballon.

Charente Limousine rate le coche
Score 2 à 2 à la pause, d’un match de bonne qualité, sifflé par Mr. Schellekens. La deuxième période débute par une domination constante de Charente Limousine qui veut faire la différence. Le jeu devient un peu plus engagé et l’arbitre doit intervenir et avertit un joueur de Brie. A la 55′, une frappe lourde de Tardieu est détourné par Delavallade qui garde la main ferme. Le tuilier Baudouin est averti pour un engagement disproportionné. A l’heure de jeu, les blancs poussent toujours. A la 60′, Da Silva frappe mais le ballon heurte le poteau, puis Argand oblige Delavallade à mettre le ballon sur la transversale (67′). Manque de réussite ou grand gardien….sans le savoir Charente Limousine vient, en deux occasions, de laisser filer la victoire. 73′ frappe de Brie à côté. Ce n’est que partie remise, Jacquinot sur une percée individuelle marque (75′). Alors que Charente Limousine pousse, c’est Brie qui reprend l’avantage (3-2, 78′). Chanteraud, perd de nouveau son duel face au gardien de Charente Limousine, Bonneau qui détourne magistralement la frappe croisée. Dans le temps additionnel, Bonneau tire le coup-franc, Delavallade et sa défense statique, laissent Baudouin récupérer la ballon et égaliser (3-3, 90’+2). C’est terminé, l’épreuve des tirs au but tant redouté va déterminer le vainqueur.

Suspense et émotion
Les trois premiers tirs sont réussis par les tireurs de chaque équipe. Michaud frappe le 4ème pour Brie, frayeur, mais poteau rentrant (4 à 3 pour Brie). Le tir d’Argand est arrêté par le gardien briaud. Puis poteau pour Couprie qui ne marque pas. Le suspense est total. Le tir de Morichon risque d’être décisif….Arrêt du gardien de Brie Delavallade, qui devient le héros de toute une commune, de tout un club qui a enfin vaincu le signe indien. C’est la délivrance et la joie dans le kop de Brie et la déception chez les blancs d’un soir. C’est la liesse sur la pelouse et dans les travées de Lebon qui contraste avec la tristesse et la résignation de l’autre camp. Sportivement les deux équipes se félicitent et saluent les arbitres qui ont nous ont permis de vivre une excellente rencontre disputée dans un esprit remarquable. Une haie d’honneur spontanée accompagne chaque équipe au podium pour la remise des coupes et médailles.

   

Remise des récompenses

 

La coupe est ensuite remise par Didier Durand, directeur régional du Crédit Agricole et les fils de Maurice Brachet, l’une des figures du District de Football de la Charente, qui lui a rendu hommage en baptisant la coupe Charente Crédit Agricole « Trophée Maurice Brachet ».

Par Gilles ROUFFIGNAT

Articles les plus lus dans cette catégorie